Pour ou contre le port du vêtement de travail et de la blouse?

 

A l’ecole

http://merefille.over-blog.com/article-pour-ou-contre-l-uniforme-a-l-ecole-58271683.html

Pour ou contre l'uniforme à l'école ?

Nous entendons de plus en plus parler de remettre au gout du jour l'uniforme aux écoliers. Cela peut être un bon moyen pour dire stop au préjugés et mettre tout le monde sur le même pied d'égalité.... Cependant, n'enlève t-on pas à nos enfants leur personnalité....? Voici l'avis de la mère et celui de sa fille : Confrontation inter-générations...

 

http://blog.lefigaro.fr/education/2011/11/blouse-uniforme-et-vetement-commun-reflexions-sur-la-liberte.html

Blouse, uniforme et vêtement commun: réflexions sur la liberté Par Natacha Polony le 25 novembre 2011

Les jeunes Français maîtrisent de moins en moins les bases de la lecture et du calcul, l’école est en train de changer dans sa structure même, s’éloignant peu à peu du modèle républicain, sans que jamais on ne demande son avis au peuple, les propositions des principaux candidats à l’élection présidentielle se rejoignent pour célébrer l’abandon de toute transmission des savoirs au profit d’une évaluation des « compétences », mais la seule aspérité qui émerge d’un débat sur l’école digne d’une disputatio médiévale sur le sexe des anges est la proposition de l’UMP d’expérimenter un « vêtement commun » dans les écoles. Là, tonnerre de protestations, dénonciations ironiques des « idées rétrogrades », mépris affiché à droite comme à gauche – et c’est bien tout l’intérêt d’un projet qui apparaît comme révélateur des unanimismes convenus. Voyons, cette idée-là n’est pas « moderne », et c’est son principal défaut...

 

http://www.newsring.fr/societe/468-pour-ou-contre-le-retour-de-luniforme-a-lecole

http://www.newsring.fr/societe/468-pour-ou-contre-le-retour-de-luniforme-a-lecole/8231-blouse-decole-vs-uniforme-scolaire

Depuis le 5 février, les 389 élèves de l'internat d'excellence de Sourdun (Seine-et-Marne) se sont présentés en cours vêtus de jupes, pantalons ou blazers noirs, un petit macaron représentant le logo de leur école. L'uniforme est désormais la seule tenue autorisée dans les couloirs de cet établissement public situé sur l'ancien site du 2e régiment de hussards. Une mesure adoptée pour lutter contre la «tyrannie des marques» et gommer les inégalités...

 

http://www.magicmaman.com/,pour-ou-contre-le-port-de-la-blouse-a-l-ecole,43,21501.asp#

Pour la rentrée, la blouse fait son grand retour. Et les magicmamans s’en mêlent…

 

http://help.berberber.com/forum182/108899-port-du-tablier-lecole-pour-ou-contre.html

A la prochaine rentrée scolaire, les filles porteront des tabliers roses ou blanc, selon les cycles d’enseignement, et les garçons devront porter des blouses bleues.

Donnez votre avis sur ce sujet en participant au sondage ci-dessus...

 

http://forum.aufeminin.com/forum/enfants2/__f3083_enfants2-Blouse-a-l-ecole-pour-ou-contre-son-retour.html

Tout à fait pour

et tout à fait pour les arguments développés dans les différents posts. Que ce soit l'uniforme ou la blouse , c'est une garantie "d'égalité". Tout le monde à la même enseigne au sein de l'école. Cependant, la blouse n'évite pas toujours le racket à la sortie de l'école. On se doute bien que nos chères têtes blondes l'enlèveraient une fois le portail franchi. L'uniforme est plus "efficace" dans ce domaine. C'est un peu plus onéreux, toutefois, mais les écoles peuvent avoir des jours de vente d'uniformes d'occasion (en parfait état) en début d'année scolaire. Ca existe dans plusieurs pays étrangers et personne ne s'en plaint au final. Et ça renforce l'idée dans la tête de l'enfant qu'il y a le monde de l'école et celui "au-dehors" et qu'ils ne sont pas toujours faits pour se mélanger...

 

http://www.family-deal.com/Le-retour-de-la-blouse-a-l-ecole-pour-ou-contre_a2333.html

Le retour de la blouse à l’école : pour ou contre ?

1968 : Profs et étudiants boutent l’uniforme hors de l’école par souci d’indépendance et de liberté. 40 ans plus tard, la question fait à nouveau débat...

 

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20070820145558AAo72Hu

Pour ou contre la blouse à l'école?

Ce débat a eu lieu cet après-midi sur une radio périphérique comme on disait avant. Outre le fait que selon les intervenants cela "lisserait" les différences sociales, je suis persuadé que cela préserverait les fringues de mes chères enfants qui reviennent régulièrement tachées du repas de midi, mais également de feutre, de colle et autres saloperies que ma superbe machine à laver semble incruster définitivement dans les fibres de tissu. J'attends les blouses Nike, Adidas et autres ReebokDétails supplémentaires

Shahrazade ...a une ou deux exceptions près, je vous trouve bien esseulée. Pas trop le blues, j'espère. Néanmoins ne croyez vous pas que la blouse serait parfaire pour gommer certaines différences sociales, en apparence seulement certes, mais tout de même. Ce n'est en rien rétrograde, je pense. Ma mère, instit portait une blouse, ses élèves aussi, je n'ai pas souvenir de m'être plaint de cela....

Shahrazade...La blouse de ma maman n'était pas grise mais rose, parfois orange, d'autres fois vertes, de ces couleurs qui enchantaient les années 70 par leur harmonie. Mais je parle d'un temps....

 

http://gilda.typepad.com/objets_oublies/2011/05/la-blouse-d%C3%A9cole.html

La blouse d'école

a probablement disparu au tournant 60 / 70

De même que la fin des séparations Écoles de filles / écoles de garçons m'a précédée de peu et qu'il en restait des traces (plus (+) de filles dans l'ex-école de filles réputée moins bonne que l'ex-école des garçons d'autant que dans l'école de garçons les maîtres étaient encore des hommes puisque pas encore trop de mutations), l'usage de la blouse d'école n'était pas tout à fait effacé quand j'y suis arrivée.

Elle n'était pas normée, l'objectif était que les vêtements, qu'on ne lavait alors pas tous les jours, soient protégés.

Si on avait su que l'abandon de ce vestige d'uniforme allait faire la fortune de marques de prêt-à-porter peut-être aurions-nous continué d'en porter. Entre les deux époques il y eu un temps d'entière liberté : chacun ses petites fringues, sans trop de codes, comme ça pouvait ou, pour certaines filles coquettes mais qui n'étaient pas la majorité, plaisait. Ce qui donnait généralement de façon unisexe : un jean + un tee-shirt à la belle saison et la même chose ou sous-pull en pur synthétique + gros pull informe l'hiver. Les jeans n'avaient pas encore de grandes marques, ou ça commençait à peine (en prépa, parce que Paris ? Population plus argentée ?). Mais des pattes d'éph., si. Et pour tous et toutes (ou presque) des cheveux longs...

 

Sur le lieu de travail 

http://forum.aufeminin.com/forum/societe4/__f1439_societe4-blouse-ou-tablier-sur-son-lieu-de-travail.html

J'appartiens à la génération où la blouse était obligatoire à l'école et, dans certaines familles, à la maison. J'ai commencé à travailler comme manutentionnaire en usine ou dans des entrepôts, donc la blouse était recommandée voire obligatoire, puis jai travaillé dans un hôpital, troquant la blouse de nylon bleue pour une blouse de coton blanche. Si on ajoute à ça que, dès le début de notre mariage, ma femme ma imposé la blouse tous les jours, on peut dire que je n'ai jamais quitté ce vêtement.

Je suis pour le port de la blouse ou du tablier (ou des deux) sur les lieux de travail, quels quils soient. Ce ne serait pas plus mal...

 

Médical

http://www.infirmiers.com/forum/pour-ou-contre-la-blouse-en-liberal-t100367.html

Pour ou contre la blouse en libéral ?

avec des collègues de promotion ainsi que des cadres formateurs, nous discutions sur le fait de porter une blouse en libérale.
d'un côté on peut penser que c'est inutile, mais d'un autre, c'est que par exemple a la place du "haut" de la blouse on pourrait carrément porter une longue blouse (un peu comme les medecins ou psy, ca serait + pratique ; tout en s'habillant en civil en dessous), et puis que ce soit pour l'hygiene, l'asepsie, ça serait pas mal d'en mettre une.
et puis meme si c est du domicile, quand on est liberale on est quand meme infirmier(e) donc la blouse doit etre egalement la tenue de travail.
alors pourquoi pas ? en + ce n'est pas moche du tout !!!au contraire. alors pour ou contre ?

 

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/petition-contre-les-blouses-d-hopital-qui-laissent-voir-les-fesses_1147449.html

Pétition contre les blouses d'hôpital qui laissent voir les fesses.

Les blouses ouvertes dans le dos facilitent le travail du personnel soignant dans les hôpitaux mais bafouent, selon certains médecins, le droit à la dignité des patients. Une pétition sur le sujet a déjà réuni plus de 4000 signatures... 

 

http://www.sffpc.org/index.php?pg=forum&pags=5&action=fil&id=3113

Bonjour, étudiante infirmière en dernière année, mon sujet de mémoire porte sur les raisons du non port (en général )de la blouse blanche à domicile. Peut d'ecrits existent sur ce sujet et je suis donc à la recherche d'un maximum de temoignages pour étayer mon raisonnement.votre avis sera donc le bienvenue...

 

http://www.santetropicale.com/actualites/0705/0705_15.htm

Hôpitaux : Ces blouses qui blousent. Manches longues, manches courtes, bleu, blanc, on ne sait plus qui est qui - Mutations - Cameroun - 21/07/2005

«Doc» ou «Docta». Voilà deux diminutifs bien camerounais de docteur. Ils sont généralement utilisés pour désigner le personnel médical. Et pour cause, ici, l’habit fait le moine. Toute blouse blanche pour le patient ou le parent renvoie au médecin. Cette naïveté doublée de la banalisation de l’image du médecin est exploitée sans scrupules par certains autres professionnels du secteur de la santé publique .

Pour mettre un terme à la dérive, la confusion et l’amalgame qui tendaient à s’installer à l’hôpital Laquintinie à Douala, le Dr Fritz Ntoné, le directeur général de cette formation sanitaire a demandé aux collaborateurs extérieurs (aux responsables de prise en charges des malades et aux collaborateurs détachés par la délégation provinciale du ministère des Affaires sociales qui travaillent, aux associations admises dans l’encadrement des malades à l’hôpital de jour en particulier et au centre de traitement agrée dans la prise en charge des personnes vivants avec le Vih/Sida (Pvvs) et aux psycho socio de se réunir), de réfléchir dans l’optique de proposer une couleur pour une tenue de travail qui les distinguerait du personnel médical de l’hôpital.

Pour le Dr Fritz Ntonè, il s’agissait surtout d’appeler ses autres collaborateurs au respect scrupuleux des normes et de la déontologie en matière du port de la tenue de travail. L’initiative du directeur général de l’hôpital Laquintinie a cependant suscité un tollé général parmi ses principales cibles. Les associations des personnes vivant avec le Vih/Sida particulièrement ont estimé qu’il s’agissait d’une forme de stigmatisation. «Il n’a jamais été question de marginaliser qui que ce soit. Il était important que dans la tête du patient et de tous les usagers de l’hôpital, que l’on distingue qui est le personnel médical soignant de l’hôpital Laquintinie et qui est personnel de collaboration. Nous avons voulu réglementer le port des tenues de travail. La blouse blanche avec toutes les spécificités, pour le moment en milieu hospitalier, est le reflet du personnel soignant qui a appris dans ce domaine. Si nous en sommes arrivés à cette décision, c’est que nous avions la preuve que certaines personnes de ces associations et même quelques infirmiers d’ici posaient des actes que seuls des médecins seraient habilités à faire», confie le Dr Fritz Ntonè...

 

http://www.wikistrike.com/article-les-blouses-des-infirmieres-dangereuses-pour-les-patients-84212960.html

Les blouses des infirmières dangereuses pour les patients

Plus de 60% des tenues utilisées par les infirmières et les médecins à l'hôpital recèlent des bactéries potentiellement dangereuses en terme d'infection nosocomiale. C'est en tout cas le bilan d'une étude publiée dans la revue American Journal of Infection Control du mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de septembre 2011.

Pour en arriver à cette conclusion, les investigateurs de l'étude ont écouvillonné trois parties (au niveau du ventre, des manches et des poches) de la tenue de 75 infirmières et de 60 médecins du Shaare Zedek Medical Center à Jérusalem en Israël. Chaque échantillon est déposé sur un milieu particulier contenant du sang et de l'agar qui permettra de visualiser si une bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une paroi cellulaire glucidique, le peptidoglycane. Les...) est présente sur l'écouvillon. Les résultats montrent que 65% des tenues des infirmières et 60% des tenues des médecins abritent des bactéries pathogènes. Parmi celles-ci, 21 tests provenant des blouses d'infirmières et 6 des blouses de médecins montrent la présence de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques, incluant des staphylocoques dorés (Staphylococcus aureus)...

 

 


 


unevieenblouse@free.fr

UneVieEnBlouse sur : Facebook
Histoire | Fibres | Tissus | Marques | Formes/Couleurs/Motifs | Utilisateurs | Catalogue anciens | Adresses/Liens | Autres langues | Films | Textes/Témoignages | Galerie | Pour ou contre | FAQ