Blouse N°4

Blouses de "Ménage"

Aujourd’hui, je vous présente un grand classique. Peut-être une des blouses les plus vendues des années 80-90. C’est très certainement la blouse la plus portée et la plus appréciée par nos chères concierges et femmes de ménage de cette époque souvent d’origine portugaise. Pour des raisons de prix de vente mini, celle-ci est on ne peut plus basique : une blouse quasi droite, sans empiècement, sans martingale, avec un col en V ou en forme de goutte d’eau, juste 2 pinces poitrine, 2 poches basses, parfois 1 seule, et parfois une ceinture tout cela pour en limiter le cout.

Elle comprend malgré tout certaines particularités non négligeables et totalement en adéquations avec son utilisation domestique. La première et la plus visible est le boutonnage. Le fonctionnement classique de celui-ci est remplacé par une fermeture éclair qui permet une ouverture et une fermeture rapide du vêtement. Cette fermeture est présente uniquement sur les 2/ 3 de la hauteur de la blouse. Cela veut dire que celle-ci doit être enfilée soit par la tête, soit par les pieds. Le côté pratique de l’utilisation de la blouse est privilégié. De plus le cout de la mise en place d’une fermeture éclair est beaucoup plus faible que celui de boutons traditionnels. Enfin, le fait d’être fermée en partie basse, permet à la personne qui la porte de pouvoir avoir uniquement ces sous-vêtements ou un fond de robe dessous sans pour autant laisser apercevoir l’entre jambes.

Une deuxième particularité est qu’elle ne porte pas de manche. Le souhait des ménagères est de pouvoir être à la fois protégées, mais aussi être l’aise dans leur blouse : passage de l’aspirateur, du balai, de la serpillère, nettoyer les vitres, le dessus des meubles hauts,... En résumé, pouvoir bouger les bras sans aucune gêne. De plus, le tissu 100% nylon dont étaient fabriquées ces blouses ne permettait pas la limitation de la transpiration au niveau des aisselles lors des travaux domestiques laborieux. Le fait de retirer les manches, aidaient ainsi à réduire cette transpiration et permettait aux femmes de rester belles et attirantes en toutes circonstances.

Le dernier point est que ces blouses comportent quasiment tout le temps des motifs imprimés. Ces motifs imprimés sont aussi amplifiés par des finitions à l’aide de biais souvent de couleurs unis au niveau des emmanchures, du col et des poches. Le fait d’utiliser des tissus imprimés permet de différencier ces blouses « pour la maison » de leurs homologues « industrielles » souvent unis (le coté original et unique pour l’utilisation personnel et le coté classique et commun pour l’utilisation professionnelle). Ce type de tissu permet ainsi aux femmes de pouvoir afficher leur féminité et leur personnalité. C’est donner la possibilité de porter un vêtement aux couleurs et motifs différents de celui de sa voisine, en affichant ces gouts et ses envies. Tout un changement dans les mentalités vestimentaires des femmes des années 80-90.

 

Votez pour cette blouse

 

 


 


unevieenblouse@free.fr

UneVieEnBlouse sur : Facebook
Histoire | Fibres | Tissus | Marques | Formes/Couleurs/Motifs | Utilisateurs | Catalogue anciens | Adresses/Liens | Autres langues | Films | Textes/Témoignages | Galerie | Pour ou contre